Source : https://www.midilibre.fr/2016/11/17/affaire-de-la-prise-d-otage-des-4-marseillais-deux-acquittements,1426382.php

L’affaire de “carottage” de 170 000 € en marge d’un trafic de drogue et la prise d’otage d’un proche des trafiquants a continué ce mercredi devant la cour d’assises du Gard.

Au dernier jour de leur procès pour enlèvement et séquestration et association de malfaiteurs, le quatuor de Marseillais s’est retrouvé confronté aux réquisitions de l’avocat général qui a demandé la condamnation de tous les accusés. Et pour tout dire, il a requis des peines de niveau correctionnel.

Le fait que l’otage a été très bien traité durant sa période de séquestration a sans doute fait pencher la balance du côté d’une relative clémence. Damien Kincher, avant de détailler les peines réclamées, a pris soin de rappeler que “la prise d’otage et la séquestration, c’est quelque chose que l’on ne voit plus devant les juridictions car pour les délinquants, il y a un risque considérable”.

Pour cette affaire de 2010 jugée en 2016, l’accusation estime que l’enlèvement et la demande de rançon étaient établis. Les explications des accusés ? “Je m’attendais à une version plus crédible.” Aussi, il a requis cinq à sept ans de prison contre Farouk Ben M’Barek et Frédéric Garcia, les deux accusés les plus impliqués.

Il a ensuite demandé une peine de quatre à six ans contre Laurent Garcia et 18 mois de prison assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve (SME) pour sanctionner Samy Mogaadi qui “gardait” l’otage dans sa maison de Marseille. Son avocate, Me Grardel, assure qu’il n’avait pas conscience de garder un otage. Ce qui justifiait un acquittement.

Le bâtonnier Giletta qui défendait Ben M’Barek, rappelle que son client n’a pas commis de violence ni de maltraitance. Il assure que l’association de malfaiteurs ne tient pas. Car l’opération d’enlèvement s’est décidée au dernier moment.

Des peines clémentes

Même analyse pour Me Darrigade qui estime que Frédéric Garcia n’a pas eu de comportement violent. “On ne peut pas faire un enlèvement plus doux.” Me Trolliet plaide avec force que Laurent Garcia n’a pas participé à l’enlèvement.

Après un délibéré de quatre heures, la cour a acquitté Samy Mogaadi et Laurent Garcia et condamné Ben M’Barek et Frédéric Garcia à cinq ans de prison dont 32 mois assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve.

Fait rare, l’arrêt de la cour a suscité une scène de joie dans le prétoire. La très bonne attitude des accusés a sans doute pesé dans la clémence de la cour.

HOCINE ROUAGDIA

Source : https://www.midilibre.fr/2016/11/17/affaire-de-la-prise-d-otage-des-4-marseillais-deux-acquittements,1426382.php